Le Coon de A à Z
Le propriétaire et ses resposabilités
Accueillir un chat est une décision importante. Elle nécessite d'être prêt à assumer la responsabilité et les contraintes liées à l'animal. Devenir propriétaire d'un animal engendre ainsi un certain nombre de devoirs.
La loi protege les animaux contre les mauvais traitements ou l'absence de soin. Leur propriétaire peut se voir retirer la garde de son animal, qui sera confié à la protection animale. Les actes de cruauté, violence ainsi que l'abandon sont des délits passibles de peine d'emprisonnement et d'une forte amende.
En tant que propriétaire, vous êtes responsable de votre animal et des dégâts ou nuisances qu'il pourrait occasionner. Il est donc important que vous soyer assuré en responsabilité civiles afin d'éviter d'avoir à rembourser les dommages que créerait votre animal.
Votre vétérinaire et vous
Entre votre Coon et vous, il existe un lieu privilégié ou vous pourrez obtenir tous les renseignements? que vous souhaitez : il s'agit de votre clinique vétérinaire.  
Votre vétérinaire est spécialiste de la santé de votre Bout-chou, il pourra vous accompagnez tout au long de sa vie pour vous fournir de précieux conseils.
Le rôle de votre vétérinaire se compose ainsi :
C'est tout d'abord le médecin de votre bébé. Il faut savoir que le vétérinaire sont l'équivalent des médecins généralistes mais peuvent être amenés à avoir des activités de "spécialistes" (cardiologie, dermatologie,comportement par exemple).
Il prescrit les médicaments nécessaires au traitement et peut les délivrer après la consultation.
Il est aussi le chirurgien et l'anesthésiste de votre animal. Il pourra être amené à réaliser diverses opération ( stérilisation, chirurgie abdominale ou orthopédique).
Il peut également réaliser des examens nécessaires au diagnostic( analyse de sang, radiographie, électrocardiogramme ect ...) directement à la clinique.
Il est en plus urgentiste puisque la plupart des vétérinaires peuvent s'occuper des patients en urgences.
C'est enfin une source inépuisable de conseil, que ce soit sur l'alimentation la mieux adapté à votre chat, son éducation, son hygiène ou sur les traitements antiparasitaires à administrer. Enfin, l'équipe de la clinique peut vous faire part des évolutions de la législation et vous aider à vous y conformer.
Les premiers jours : Comportement, éducation 

Votre chaton est enfin arrivé à la maison. Quel plaisir !
Mais n'oubliez pas que c'est un vrai bouleversement pour lui. Séparé de sa mère et ses frères et sœurs, il doit maintenant découvrir un nouvel environnement : maison, jardin, rue, enfants, animaux, odeurs, bruits...
Votre chaton, encore timide et réservé, se cachera probablement.  Son naturel curieux reprendra le dessus et il explorera vite son nouveau territoire. Il choisira lui-même ses endroits de prédilection pour les moments de sieste : calmes, chauds, en hauteur.
Pour l'aider, vous pouvez lui réserver des emplacements sur des meubles ou étagères et y aménager des nids douillets. Ces lieux de repos et d'intimité doivent être respectés par tous les membres de la famille, et particulièrement les enfants.
Un vrai challenge

Le chat est très indépendant et ne supporte pas les contraintes. Au mieux vous pourrez lui inculquer quelques règles de bonne conduite. C'est surtout en comprenant et respectant son mode de vie que vous deviendrez les meilleurs amis et complices...
Son territoire

Votre Coon va rapidement délimiter et marquer son territoire, par griffages et par frottements des joues sur les angles de meubles, les passages de portes...La présence de griffoirs limitera les marques sur les papiers peints ou le canapé.
Si un accès à l'extérieur est possible, attendez au moins un mois avant de laisser sortir votre Coon. Il aura alors de meilleur repères. Il s'éloignera d'abord peu en revenant souvent se réfugier à l'intérieur, puis prendra de l'assurance et explorera plus loin.
Les premières rencontres

Tout nouveau contact peut apeurer votre coon s'il est trop brutal ou forcé. Il est préférable de le laisser prendre des initiative, aller lui même vers les différents membres de la familles, puis les amis. Ces contacts se font le plus souvent sous forme de jeux.

Vous devez rapidement permettre à votre Coon de rencontrer d'autres animaux. S'ils sont jeune comme lui, ils deviendront vite compagnons de jeu. S'il s'agit d'animaux adultes, laissez ces derniers contrôler la situation, ils auront plutôt tendance au maternage.
Les premiers mois constituent une étape importante de la vie.
C'est l'âge des découvertes et des apprentissages. Plus cette période sera riche d'expérience positives, plus l'équilibre comportemental de votre chat sera fort. Ces quelques conseils vous permettront d'aider votre compagnon à s'adapter à sa nouvelle vie et à intégrer avec succès sa nouvelle famille.
La propreté

Le Maine Coon est d'un naturel propre, il utilisera d'instinct le bac à litière, dès les premiers jours.
Mais vous devez respecter quelques règles pour une bonne utilisation : bac posé dans un endroit accessible, calme et éloigné des lieux de couchage et de prise alimentaire, bacs en nombre suffisant ( si la maison est grande ou sur 2 étages, prévoyez 2 litières ou 1 litière de plus que le nombres de chat présents), litière régulièrement nettoyée ( salissures enlevées chaque jour et changement complet chaque semaine), litière non parfumée.
Les sorties

La cage de transport est un outil indispensable pour les visites chez le vétérinaire et pour les voyages du week end ou des vacances. Pour que ces événements ne deviennent pas un supplice, habituez votre Coon dès son plus jeune âge, par des trajets fréquents et courts.
Voici une astuce pour faciliter l'adaptation à la cage de transport : placez y un vêtement imprégné de votre odeur, et intégrez la dans l'environnement habituel du chaton, comme cachette ou lieu de repos. Elle ne sera pas un objet de stress mais au contraire un lieu rassurant dans lequel le chaton peut se réfugier.

Au cours de la période de croissance de votre chaton, plusieurs consultations vétérinaires sont à prévoir. A ces occasions, le vétérinaire vous demandera de décrire l'attitude de votre chatons dans diverses situations de la vie quotidienne.
Vos réponses sont importantes, elles permettent au vétérinaire de vérifier le bons développement physique et comportemental de votre compagnon, et de vous aider si nécessaire dans vos relations
.
Le jeu, base de l'éducation

Le chat est d'un naturel très joueur, le jouet mime sa proie. Les parties de "cache-cache" alterneront avec les poursuites ou les parties de football. Tout ce qui roule ou saute sur le sol, tout ce qui peut être accroché comme un pendule lui conviendra. Ces jeux sont bénéfiques à votre Coon pour son équilibre et son épanouissement physique et comportemental.
Par le jeu, votre Coon apprendra à maîtriser sa force, sa brutalité, ses réactions. Une belle complicité pourra ainsi s'établir avec la famille, les enfants, les amis, les autres animaux.
Si le chaton vous mordille ou griffe, stoppez le jeu et éloignez-vous en l'ignorant : ce sera pour lui la pire des punitions et il comprendra très vite le message!
L'identification 

Identifiez votre Coon c'est lui donner une identité, c'est également faciliter sa recherche en cas de perte, et réduire les risques de vol. 
L'identification des chat sont obligatoire : 
- Pour toute cession ( ou vente )
- Pour tous les chats de plus de 7 mois et nés après le 1 er Janvier 2012.
L'identification électronique consiste à implanter sous la peau de votre animal, une petite puce de la taille d'un grain de riz (transpondeur) sur laquelle est enregistré un code identifiant (comportant 15 chiffres). La pose de la puce électronique s'effectue en quelques minutes sans anesthésie par votre vétérinaire, sur de très jeunes animaux.
L'organisme I-CAD gère le fichier d'identification de tous les carnivores domestiques (chien, chat,furets).
Pour votre sécurité et celle de votre animal, c'est votre vétérinaire qui procédera exclusivement à l'identification électronique. Cette identification est unique ( pas de confusion possible entre deux animaux ). Elle est durablement fiable, car elle persiste toute la vie de l'animal, infalsifiable (impossible à modifier ou à effacer ), pratique (lecture très rapide avec un lecteur), invisible.
La puce électronique est totalement passive et très résistante aux chocs. Elle n'émet aucune onde (absence de nocivité), et présente une excellente tolérance  locale (biocompatibilité ). Elle joue le rôle d'antenne lorsqu'un lecteur est utilisé pour son décodage.
 La vaccination

A la naissance, le chaton ne dispose pas d'immunité  propre. Pour se défendre des affections, il est tributaire  des anticorps maternels transmis passivement par sa  mère. Cette protection passive se fait essentiellement  par l'intermédiaire du colostrum.
 La vaccination, qui prend le relais de l'immunité  passive, protège un individu contre certaines maladies  virales ou bactériennes qui peuvent être mortelles.  Cette vaccination stimule les défenses immunitaires de  l'organisme et permet de résister aux agents infectieux.
Le protocole de vaccination peut dépendre des vaccins  utilisés, des risques à chaque animal, de son mode de  vie, de son environnement et des risques d’épidémie  de la région dans laquelle il va vivre.
La vaccination est un acte médical réalisé par le vétérinaire. C'est lui qui établit le schéma idéal de vaccination en fonction des risques encourus par votre animal. C'est également lui qui choisit le type de vaccin à utiliser et les maladies contre lesquelles il souhaite orienter la protection vaccinale.
Le Coon que vous venez d'acquérir a peut être déjà reçu des vaccins, mais il doit probablement recevoir des rappels. Grâce à la mémoire immunitaire, les défenses spécifiques ainsi acquises pour chaque maladie le protégeront.
Chez le chat, le typhus, le coryza et la leucose sont les maladies virales qui font l'objet de vaccination.
La rage est une maladie très grave car mortelle et commune à l'Homme et aux animaux. Elle s'inscrit dans un contexte législatif très strict notamment lors de déplacements à l'étranger.
La vaccination doit être pratiquée sur un animal en bonne santé, correctement déparasité (8 jours avant la date de vaccin). La vaccination représente un petit "stress" pour l'organisme; elle sera d'autant mieux tolérée et efficace si l'animal est en bonne forme.
Votre vétérinaire procédera à un examen minutieux avant de vacciner votre animal.
L'injection est un général très bien tolérée. Certains vaccins peuvent s'avérer un peu plus douloureux que d'autres. Dans de rares cas, on peut observer une fatigue passagère ou l’apparition d'une petite réaction locale au point d'injection qui disparaissent spontanément en quelques jours. Dans tous les cas, il est recommandé de laisser l'animal au repos pendant les 24 heures qui suivent le vaccin.
Si vous êtes inquiet au sujet d'une réaction de votre chat après consultation vaccinale, n'hésitez pas à contacter votre vétérinaire.